Sweet Room

Sweet Room, c’est un concept original car réalisé pour une diffusion sur portable uniquement.

Autour du thème d’une chambre d’hôtel, la « sweet room », 4 courts métrages se suivent et apportent selon les intrigues des atmosphères différentes et une vision de ladite chambre conforme aux « états » des protagonistes.

Lire la suite

The Influence

Vous aimez les atmosphères feutrées, élégantes, un esthétisme poussé à son extrême, une intrigue magnifiée par un espace temps étiré, une musique qui vous envoûte tout autant que le charisme des acteurs ?

Vous aimez être emporté dans un univers inconnu, impossible, où les ficelles sont subtiles et plus dispersées que d’habitude, où le vrai, le faux, le présent, le passé n’ont plus de limites ?

Lire la suite

Kim Hyung Jun

Une fois n’est pas coutume, je ne vais pas s’appesantir sur le petit Kim Hyung Jun car l’album sur lequel j’ai craqué ne comporte que 3 chansons donc mini mini album ^^ !! Une des spécialités des coréens est de promouvoir des mini albums, idée intéressante et qui permet à des artistes d’explorer d’autres styles ma foi…..ceci est un autre débat !!

Lire la suite

EPIK HIGH

EPIK HIGH c’est un groupe comme je les aime.

Pourquoi ? Parce que très vite les 3 ‘tits chibis du groupe, à savoir Tablo, Mithra et DJ Tukutz, ont prouvé que vouloir les cantonner à l’étiquette rap/hip hop c’était 1/très mal les connaître et 2/sous-estimer leur créativité.

g à d: DJ Tukutz, Mithra & Tablo

Mais comme tout artiste qui avance doucement mais sûrement, ils ont posé leurs pierres au fur et à mesure et se sont imposés au fil du temps comme des figures incontournables et ce même si très souvent boycottés par les bien pensants médias à cause des sujets de sociétés abordés librement dans leurs opus (religion, politique, sexe, drogues, musique de variété machine à fric…).

Lire la suite

The 1st Shop of Coffee Prince

Alors si vous voulez voir un drama drôle, un peu décalé, touchant, romantique, où tous les personnages ont une existence propre, où les thèmes abordés sont d’une justesse saisissante (notamment l’homosexualité, l’amour, la famille), où les acteurs sont tous parfaits dans leurs rôles (on en demanderait encore un peu d’ailleurs), où la BO est juste extra et où une fois enclenché l’épisode 1 vous ne pourrez plus vous arrêter alors ce drama est fait pour vous !!

Lire la suite

Millenium Actress

Millenium Actress, de Satoshi Kon, est un petit bijou que je vous conseille vivement. Une fois de plus, l’univers de Kon nous emmène dans un tourbillon d’images qui passent aisément du passé au présent (rejoignant l’idée du réel/rêvé dans Perfect Blue) et c’est en constante surprise qu’on avance dans le récit et que l’on suit avec intérêt Chiyoko, l’héroine, dans sa quête.

Lire la suite

BIG BANG

Mes ‘tits chibis adorés !!!

B to the I to the G BANG ===== BIG BANG !!

Oui bon si vous ne connaissez pas, là vous vous dîtes « encore une qui saigne du nez devant des apollons post-pubères!! » Eh bien NAN pas du tout je suis juste une grande FAN de ce ‘tit groupe venu du pays du matin calme….

C’est quand même exceptionnel de s’extasier devant des artistes et quand je dis extasier c’est aimer + raffoler + approuver à chaque nouveau tube + waouh effect à chaque clip + retombée en adolescence totale !! Oui bon on est pas loin du saignement de nez grossomodo…mais pas que je vous assure !!

Lire la suite

Perfect blue

Perfect Blue, de Satoshi Kon et sorti en 1997 (au Japon), a été mon 1er manga visionné autre que les séries télé d’enfance ou autres mangas « gentillets » d’alors.

Grâce à Satoshi Kon, j’ai découvert que le manga était une oeuvre à part entière et qu’il n’avait rien à envier aux films « classiques » et pouvait influencer en grande partie des réalisateurs (comme nous le prouvera par la suite le grandiose Ghost in the shell de Mamoru Oshii, grande influence de la Matrice).

Lire la suite

Fulltime Killer


Si vous aimez les histoires de tueurs à gage, les dézinguages à tout va et des personnages un rien barré, Fulltime Killer est fait pour vous !

Sorti en 2001, ce film n’est peut-être pas le meilleur film de Johnnie To mais il reste pour moi un petit bijou car a été ma première incursion dans l’univers du bonhomme et la découverte de son panel d’acteurs fétiches avec en tête Simon Yam, Andy Lau, Lam Suet et Kelly Lin et sans oublier la présence de l’acteur japonais plutôt « chibi » Takashi Sorimachi.

Lire la suite